ruines-de-champlieu-oise-compiegne

Partez à la découverte des ruines de Champlieu, dans le village d’Orrouy, à 15km de la ville de Compiègne, aux portes de l’Ile-de-France. Vous y trouverez des vestiges gallo-romains vieux de 1 800 ans. Certes, ils sont bien plus petits que ceux que l’on trouve à Rome, mais le lieu, hors du temps, vaut le détour. Pour une promenade romantique ou une sortie en famille par une journée ensoleillée, le lieu est idéal. Voilà une bonne idée de sortie dans l’Oise. Et le bonus, c’est que c’est gratuit !

Un lieu à visiter dans l’Oise en Hauts-de-France

Un endroit hors du temps, empreint de calme et de sérénité

C’est un lieu paisible avec vue sur les champs alentours : le site gallo-romain des ruines de Champlieu. Baladez-vous tranquillement dans les vestiges d’une autre époque, au temps des romains et des gaulois. L’endroit est assez étonnant : il est libre d’accès, situé en pleine campagne à la lisière de la forêt. Promenez-vous sur le chemin de ronde et imaginez la vie des habitants de l’époque allant aux thermes, au théâtre ou se recueillir au temple.

sortie-oise-champlieu

Comment se rendre aux ruines gallo-romaines de Champlieu ?

Suivez la carte ci-dessous pour trouver les ruines de Champlieu ! Depuis Compiègne, comptez 20 minutes de voiture.

Complétez cette étonnante découverte avec celle de l’église Notre-Dame de Champlieu en ruines elle aussi, à quelques centaines de mètres. Son décor romantique est parfait pour une balade en amoureux. Et pourquoi pas, si vous avez le temps, avec une promenade à Saint-Jean-aux-bois, une randonnée dans la forêt de Compiègne toute proche ou une visite du château de Pierrefonds.

Pour vous dégourdir les jambes si vous souhaitez faire une longue balade, il existe un circuit de 7km (2h30) au départ du château d’Orrouy et passant par les ruines antiques, à faire à vélo ou à pied.

Les ruines de Champlieu : un peu d’histoire

Connu d’abord comme un camp romain, le lieu est classé monument historique en 1847. Suite à la visite de Napoléon III en 1857, de premières fouilles archéologiques officielles seront menées par Eugène Viollet-le-Duc.

Les ruines de Champlieu sont les vestiges d’un village gallo-romain à l’origine traversé par la chaussée Brunehaut, une voie reliant alors Augustomagus (Senlis) à Augusta Suessionum (Soissons). Il se situe sur un plateau, dominant la vallée de l’Automne, une position frontalière qui fait de Champlieu un lieu de passage important.

Si le site est magnifique, vous trouverez sur place peu de documentation pour en comprendre l’histoire. Mais un outil pédagogique en ligne a été mis en place par le Conseil départemental des Jeunes et le Service départemental d’archéologie de l’Oise.

Le théâtre

Le théâtre antique pouvait accueillir jusqu’à 3 000 spectateurs. De 70m de diamètre, il abritait une scène (orchestrascena), des gradins (cavea) destinés aux différentes classes de la société selon leur rang, des vomitoires (vomitoria), qui sont des couloirs permettant l’accès aux gradins et un mur de soutien circulaire, renforcé par 30 contreforts.

ruines-gallo-romaines-champlieu

Les thermes

Derrière le théâtre, vous trouverez les vestiges des bains publics de l’époque, datant du 2ème siècle. Les thermes, de la Rome antique sont un lieu où la mixité sociale, la détente, les loisirs et l’hygiène règnent. En effet, ils sont accessibles à tous ! Passez du frigidarium (la salle froide) au tepidarium (salle tiède) au caldarium (salle chaude). Le système de chauffage, dit hypocauste, consiste en des tuyaux en terre qui conduisent la chaleur du foyer (praefurnium) sous les salles. L’air chaud circule et ainsi chauffe le sol.

Le temple

De l’autre côté de la route, se dresse les quelques restes d’un temple. Plusieurs temples se seraient succédés à cet emplacement. Représentez-vous ce qui fut jadis un lieu de culte long de 22m : une cella centrale, dans laquelle on trouve la statue de la divinité accompagné d’une galerie attenante. Pour s’imaginer à quoi devait ressembler le lieu, voici une reconstitution 3D :

Un grand porche vient compléter le monument, orné de figures mythologiques richement sculptées. Les stèles, divers fragments de sculptures et de fresques sont visibles au musée Antoine Vivenel de Compiègne.

Lire aussi :

Camille_La Maison de l'Ominon-hébergements-insolites
Camille

Bonjour, je suis Camille de La Maison de l’Omignon ! Je rédige des articles sur le blog Les Carnets de l’Omignon. Vous pourrez y découvrir nos bonnes adresses en Picardie/Hauts-de-France, trouver des idées d’évasion, des conseils bien-être et des recettes locales.

Click here to subscribe

Sources :

Comments are closed.