C’est à vous en donner le vertige…

 

Venez faire un tour sur les remparts de Laon et découvrir la cité médiévale à 1h de la Maison de l’Omignon.

Depuis les remparts, c’est le moment d’admirer la vue… Mais en attendant, un peu d’histoire :

La cathédrale de Laon actuelle est l’héritière d’un ancien édifice, bâti sous les Carolingiens et détruit lors de l’insurrection communale de 1112. La mi-XIIe siècle, époque d’expansion économique et urbaine, verra le début du chantier de ce qui restera comme l’un des plus beaux exemples de gothique dit primitif… En effet, la nouvelle construction fait la part belle à la lumière, avec son élévation à 4 niveaux (arcades, tribune, triforium, fenêtres hautes), ses larges roses, luminosité qui est rehaussée par l’utilisation de la pierre calcaire pour sa construction. Achevée vers 1235, la cathédrale connaîtra une grande restauration courant XIXe, puis de nouveau depuis les années 2000.

La masse impressionnante de la Cathédrale avec ses cinq puissantes tours donne à la butte de Laon sa silhouette si particulière. Elle en est aussi l’attrait principal que justifie son extrême qualité architecturale.

La cathédrale Notre Dame de Laon, chef d’oeuvre des premiers temps de l’art gothique, remplace un édifice endommagé lors du soulèvement laonnois de 1112. Elle fut édifiée à partir de 1155 en moins de cinquante ans. A l’origine, la cathédrale, qui culmine à 75 mètres de la ville, devait compter sept tours, cinq furent construites dont une surmontée d’un clocher rasé à la Révolution.

Construite à la même époque que Notre Dame de Paris, Notre Dame de Laon doit beaucoup au parti architectural mis en oeuvre un peu plus tôt à Noyon. À Laon convergent encore divers courants d’influence, anglo-normand, dont la plus belle expression est la tour lanterne avec la verticalité des cinq tours.

Comments are closed.